EconomieEconomie MondeValo ActionsZone Euro

Modeste résumé du show de Patrick Artus de ce matin (changement de ton!)

Présentation Macro Eco de P. Artus de ce matin

Changement de ton !! il était plus pessimiste que le consensus en 2011 et devient plus optimiste que ses pairs en 2012…il joue une normalisation partielle de la crise européenne.

Il pense que les économistes sous-estiment pas mal d’éléments.

1/ LES US

C’est assez consensuel, mais nous avons bien une mécanique de reprise qui est en marche. Les américains recommencent à consommer grâce à la baisse de leur épargne. L’élément nouveau : l’immobilier résidentiel est en train de repartir, le stock de logement ancien a été nettoyé ce qui devrait permettre une relance des permis de construire. Nouveau dynamisme de l’industrie US et les exportations tirent la croissance.

2/LA CHINE

Il n’y a pas de hard landing. Patrick estime que le point bas est passé (il y a 2/3 mois) et l’économie chinoise est déjà en phase de ré-accélération. On constate déjà une hausse des crédits et de la liquidité (hausse de M2=hausse des bourses chinoises). Il constate un rebond des stocks (hausse de l’indicateur de la conso de cuivre avec un nouveau restockage), hausse des ventes de détails. Les exportations baissent compte tenu de la baisse de la demande des pays matures. L’élément nouveau : la forte croissance des investissements des entreprises qui repartent (elles cherchent a améliorer maintenant la productivité= besoin de biens d’équipement). Le PIB pourrait croitre de 8% en 2012 ce qui serait selon lui une belle performance et pas un hard landing.

3/ LA ZONE EURO

La mauvaise news concerne la Grèce ou la probabilité d’un défaut désordonné n’est pas nulle. Malgré les efforts, la Grèce n’arrive pas à réduire ses déficits publics (courbe de Laffer : hausse trop forte des taxes tue l’économie)

Les bonnes news concernent :

– Le Portugal qui constate une reprise de son industrie (17% de son emploi salarié, 20% en Allemagne)

– L’Irlande qui retrouve une capacité d’autofinancement de ses déficits extérieurs

– L’Espagne qui pourrait connaitre même un excédent cet été grâce à la nouvelle capacité d’exporter de son industrie (les couts salariés y sont 1/3 plus bas qu’en France…)

– L’Italie dont le plan de sortie de crise ( réforme et baisse des dépenses) est ambitieux et crédible. Les objectifs seront atteints et la balance courante sera équilibrée en 2013. On peut noter qu’il n’y a pas de manifestations à Rome….

– La France qui devrait rentrer dans les clous avec une baisse de ses déficits. Attention toutefois aux échéances électorales, quid de l’après mai 2012 ???

– La BCE avec Magic Draghi !! qui réussit à « enfumer » les allemands en contournant l’interdiction de racheter des dettes souveraines par l’intermédiaire des banques et de son fameux LTRO 3 ans. Il ya bien création monétaire et financement des déficits publics car une partie des liquidités va bien racheter des dettes souveraines (avec la bénédiction de la BCE). Son idée est que les banques rachètent la dette domestique (ex les banques italiennes rachètent la dette italienne). Pourquoi se priveraient-elles de le faire ? n’y a-t-il pas non plus une forme de pression des gouvernements sur leurs banques pour racheter de la dette du pays (quel président de banque résisterait après un coup de fil du 1er ministre ??). Patrick précise que ce point sur la monétisation des dettes n’est pas compris par nos clients anglo-saxons et asiatiques.

La croissance de la zone Euro reste quand même très faible (autour de zéro) mais ce n’est pas la catastrophe que certains anticipent. Il souligne notamment la croissance de la consommation allemande tiré par la hausse des salaires.

Ses conclusions :

– Préférence pour le marché américain tiré par son écart de croissance

– On peut parier sur un rebond des économies émergentes (ne pas jouer les devises) et avec les US, 45% du PIB mondial réaccélère.

– L’Euro devrait continuer de baisser (énorme niveau short) et remonter à partir des émission réussies du T1 en Euro (95 md€) et la baisse des taux longs

– il pense qu’il faut surpondérer les cycliques industriels qui devraient profiter de la demande de métaux dans les émergents + besoin des Biens d’Equipements (hausse de la productivité en Chine)

– il joue le secteur banque (Français, Italien et All) qui va beaucoup profiter du carry trade de dettes, améliorer ses marges , ses résultats et les bilans (prudence sur les banques espagnoles compte tenu de la hausse des défauts)

– Il sous-pondère le Bund, et joue la convergence des taux avec la réussite des émissions de dettes européenne au T1 2012. Attention aux émissions de février surtout (LTRO 3ans le 29 février)

– Il joue la conso Allemande (porté par les hausses de salaires)

Bonne aprem

Frédéric Neveux

Natixis

Vente Actions France

47 quai d’Austerlitz – 75013 Paris

Adresse postale : BP 4 -75060 Paris Cedex 02 – France

Tel. : +33 (0)1 58 55 90 78

Fax : +33 (0)1 58 55 06 80

Cell : +33 (0)6 27 87 84 69

Email : frederic.neveux@natixis.com

www.natixis.com

ppt iconPoint de conjoncture_12 janvier.ppt