Personnel

PACES : Première Année d’Études Communes de Santé

La PACES est la première année de médecine. Réputée difficile à juste titre.
Quelques éléments sur l’expérience de Marie-Anne.

  • Le lycée où l’élève passe sont BAC détermine l’Académie où il ira faire sa Fac de médecine. Associé à Centre Hospitalier Universitaire (CHU). Il peut donc être stratégique de passer ses 2 dernières années de lycée dans l’Académie dont on vise la Fac de Médecine.
  • Chaque CHU propose tout les ans un « Quota » de postes par discipline.
    • http://www.remede.org/internat/cartes-enc/index.html
    • En fin de cycle (7éme année) ont lieu les ENC (Examen National Classant)
    • Le rang de classement détermine le rang de choix de l’élève dans les postes proposés.
    • Par exemple : en 2016 a Amiens, 17 postes étaient ouverts en Chirurgie et le dernier poste à été attribué à un élève ayant obtenu 3866 comme rang de sortie national. Pour médecine générale le dernier poste a été attribué au rang 8073.
  •   Avant d’engager la seconde année, il faut survivre à la première année (la PACES).
    • Commune aux discipline de la Pharmacie, la Médecine, la Kinésithérapie et la Maïeutique (Sage-Femme). Elle dispose d’un gros tronc commun (Anatomie, Mathématique, Biologie cellulaire, Philosophie, etc…) et de quelques cours de spécialités.
    • L’examen de fin de première année dispose donc de quelques options, selon les vocations.
  • Le nombre de place en sortie de première année est connu au départ dans chaque discipline (Amiens 2018 Médecine 210 places, autres 150). Le nombre d’étudiants inscrits rapporté au nombre de place indique la « probabilité » de succès du passage en première année. Amiens 2017 : 1400 étudiants soit 210/1400 :  15% de taux de succès. Certaines Fac ont des taux de succès plus faibles (8% mini) d’autres plus élevés (20% max).
  • La première année se divise en deux semestres :
    • La fin du premier semestre est sanctionné par une première vague d’examen. Seuls les classement supérieur à deux fois le numérus sont éligibles au redoublement. A Amiens il faut sortir au S1 au dessus de 400ème pour être éligible au redoublement en cas d’échec à la PACES. Comme la note finale est une moyenne de celle obtenue au S1 et au S2, cela implique qu’un élève classé au delà de 400 au S1 sorte pratiquement premier au S2 pour obtenir sa PACES directement et éviter l’élimination.
    • Chaque note obtenue aux Unités d’Étude du tronc commun est affecté d’un coefficient spécifique (entre 0,5 et 1.5) à chaque spécialité.   Il y a donc pour chaque élève plusieurs classements possibles selon l’option de spécialité retenue.
  • http://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/Apres-le-bac/Principaux-domaines-d-etudes/Les-etudes-medicales/La-PACES-organisation-de-la-1re-annee-des-etudes-de-sante
  • La masse de données à apprendre est très importante (en volume 3000 à 4000 pages soit 6 à 7 ramette de papier recto verso) dont un peu plus de la moitié au S1, clairement destiné à la présélection.
  • Il faut être « entrainer » depuis au moins deux ans au rythme pour le suivre. Les filières scientifiques sont plus denses et cela explique la part importante de Bac C (80%) dans les élèves qui passent en seconde année. Les « facilités » (bonne mémoire, forte capacité de concentration..) peuvent aider mais le travail, la méthode, la détermination … et la chance, sont indispensable.
  • C’est une année de vie monastique, où le travail représente 10:00 par jours, 6 jours sur 7 , le seul objectif. Pas de place pour l’amour (PACES maquée, PACES foutue) et pour les peines.
  • Le travail consiste à trier les infos essentielles pour la réussite au concours, les synthétiser et les mémoriser. Il y a une dimension stratégique lié à l’objectif de l’élève, des études visées et des coefficients. Un élève qui vise Médecine, doit se concentrer sur les gros coefficient de sa discipline comme par exemple l’Anatomie. L’étude des annales et les examens blancs permettent de se préparer aux questions « pièges » les plus simples et de faire en cas d’extrême nécessite des impasses de révisions raisonnées.
  • L’inscription à une Prépa est utile et couteux (7 à 20K€ selon les prépas):
    • La prépa diffuse dès le lendemain la synthèse des cours de la veille donnés en Amphis.
    • Notes et croquis sont diffusés au propre. Les nouveautés du cours sont signalées car elles ont plus de probabilité de faire l’objet de questions spécifiques au concours.
    • Les anciens élèves sont prêts à cédés pour quelques euros leurs cours de prépa de l’année précédente.
    • La prépa commence par des cours 2 mois avant la rentrée. Les étudiants reçoivent les Unités d’Étude du premier trimestre. Ils prennent le rythme et 3 mois d’avance ce qui permet de faire face à la cadence élevée dès le premier jour du 1er semestre.
  • Il existe une alternative : les cours du Tutorat. Les étudiants de 2éme et 3ème années peuvent gagner des points en encadrant les premières années. Ils organisent des Examens blancs et fournissent des cours et des synthèses.
  • MA s’organise de la façon suivante :
    • Elle n’assiste pas à tous les cours, seulement à ceux qui ont pour elle (Médecine) les plus gros coef.
    • Elle sort de sa chambre en résidence étudiante (450€/mois) le matin pour aller travailler à la Bibliothèque Universitaire (BU) à 500 mètres. Ce qui la sort de son environnement et lui permet paradoxalement (il y a beaucoup de monde) une plus grande concentration.
    • Elle fait parti d’un groupe de 5 condisciples qui ont passé ensembles dans la même classe, la Première et la Terminale S (section Euro), qui ont choisis Médecine et qui se sont installés dans la même résidence, dans des chambres situées sur le même palier. Ce peut être une source de support moral en cas de spleen, comme de distraction en cas de spleen d’un autre.
    • Le groupe part ensemble à la BU, ou s’y retrouve, déjeune occasionnellement ensemble..
    • Elle lit les cours de sa prépa reçus le jour et prépare des fiches de synthèse (Cartonnées Recto verso format A5). Sont objectif est d’être à jour : Cours=> Lecture => Fiche. Ce n’est pas toujours possible mais elle parvient à garder un rythme de travail régulier et suffisant pour être à jour quelques jours avant les examens. C’est un processus indispensable pour elle à sa mémorisation et les autres supports (Prépa & Tutorats) sont seulement là pour vérifier la précision, la compréhension et la complétude de son travail.
    • Au S1 elle sort 120éme de Médecine (ce qui lui donne de l’avance pour le S2). L’enjeu pour elle est de cartonner au S2 , car les stages dans les services pendant l’été sont obtenus selon le rang de sortie. Or elle vise celui des Urgences ou de Chirurgie, très convoités.
  • Si elle passe en première année directement elle sera dite « Primante » (40% des reçus), si elle redouble (comme elle en a la possibilité en regard de ses résultats du S1) elle deviendra une « Carrée » et aura une dernière chance de tenter la PACES.